Fonds polaire Jean Malaurie

MUSEUM NATIONAL D’HISTOIRE NATURELLE PARIS : Fonds polaire – Jean Malaurie

La bibliothèque du Centre d’études arctiques fut créée en 1957 au sein de la VIe section de l’EPHE (devenue EHESS en 1975) à l’occasion de la création du Centre par le Professeur Jean Malaurie, dont l’œuvre et les travaux scientifiques ont très largement contribué à la connaissance des pôles.

Carte des Terres Australes comprises entre le Tropique du Capricorne et le Pôle Antarctique, où se voyent les nouvelles découvertes faites en 1739 au sud du Cap de Bonne Espérance par Philippe Buache…

D’abord confiée en dépôt par le CNRS et l’EHESS en 1992, cette bibliothèque fut ensuite donnée au Muséum en 2001, ainsi que l’intégralité de la bibliothèque de l’Institut polaire Paul-Emile Victor (IPEV) de Brest ; cet ensemble constitue le Fonds polaire conservé à la bibliothèque centrale. Madame Sylvie Devers, conservatrice de la bibliothèque au centre d’études arctiques a été promue au fonds polaires du Muséum, contribuant très largement à sa notoriété et son expansion, avec notamment sa volonté d’informatiser les archives et d’internationaliser par une étroite collaboration avec les bibliothèques polaires étrangères.

L’implantation du Fonds polaire – Jean Malaurie au sein du Muséum se justifiait pleinement : la France a joué un grand rôle dans l’exploration des pôles, le Muséum national d’histoire naturelle y a été naturellement associé, et sa bibliothèque, comme ses collections de spécimens, notamment en ornithologie et en géologie, reflètent l’histoire des expéditions arctiques et antarctiques françaises depuis le XVIe siècle. La bibliothèque du Centre d’études arctiques est donc venue rejoindre un ensemble documentaire déjà extrêmement riche.

Phoque commun, 1/3 de la grandeur, d’après le vivant par Nicolas Huet. Vélin, 1812

Ce fonds documentaire pluridisciplinaire, unique en France, comprend plus de 30 000 documents : monographies, tirés à part, périodiques, cartes, etc. Des acquisitions régulières, achats ou dons provenant notamment de l’AMAPOF (Association des missions australes et polaires françaises), des TAAF (Terres australes et antarctiques françaises) et de personnalités liées à la recherche polaire, continuent de l’enrichir, au premier rang desquelles Jean Malaurie et son fonds personnel.

Photographie de deux enfants esquimaux tirée de A l’assaut du pôle Nord en 1909 : sous le patronage du Club arctique Peary par Robert E. Peary, 1911

Les diverses thématiques abordées – sciences de la Terre et de l’océan, technologie, sciences de la vie et sciences de l’Homme – couvrent un ensemble géographique original et étendu : l’Alaska, le nord Canada, le Groenland, le Svalbard et les pays scandinaves, l’Islande, le nord de la Sibérie et l’Antarctique. Les problématiques contemporaines des populations de ces territoires, telles que l’autonomie politique, le développement industriel ou encore les problèmes écologiques, sont particulièrement documentés.

L’Astrolabe faisant de l’eau sur un glaçon, 6 février 1838 tiré de Voyage au pole sud et dans l’Océanie sur les corvettes l’Astrolabe et la Zélée par J. Dumont d’Urville, 1841-1854

D’envergure internationale, ce fonds majoritairement en langue anglaise, française et russe, plus rarement en allemand, danois ou suédois constitue l’une des plus grandes bibliothèques polaires au monde, et touche aujourd’hui un très large public dont l’intérêt pour ces espaces riches et fragiles ne cesse de croître.

Tous les documents du Fonds polaire sont signalés dans le catalogue Muscat et sont consultables en salle de recherche de la bibliothèque centrale du Muséum.

 

The Fonds polaire Jean Malaurie was formerly the library of the Center of Arctic studies founded in 1957 in Paris by Professor Jean Malaurie. Since 1992 ithas been deposited in the Central library ofthe prestigious national Museum of natural history created in 1793. Open to the public, it holds more than 40, 000 titles devoted to the Arctic and Antarctic and covering ail the topics concerned ; its computerized catalog can be accessed on the web. It takes part in many scientific programs in close cooperation with the Center of Arctic studies : publications, organisation of international meetings, ex changes with Russia…

 

source : http://bibliotheques.mnhn.fr